La différence entre la microfinance et la banque

Recourir à un emprunt est une alternative pour réaliser tout type de projet. Pour cela, on peut se tourner vers la microfinance ou la banque. Quelle est la différence entre ces deux entités ?

Qu’est-ce que la microfinance ?

La micro finance est une solution financière destinée aux gens exclus du crédit bancaire classique. Il permet d’accéder à des appuis financiers comme le microcrédit. Le site https://www.micro-credit.biz/ en informe plus de détails. La microfinance s’étend également à un éventail de services répondant aux besoins des clients. Il y a, entre autres, les produits d’épargne, les assurances et le transfert d’argent.

Grâce à la microfinance, il est possible de financer différentes activités. De plus, on peut subvenir aux besoins de la vie quotidienne. Ce type de financement s’adresse particulièrement aux personnes défavorisées. La microfinance a pour but de soutenir les gens vulnérables socialement et économiquement. Cela permet de les rendre dignes et autonomes. Les bénéficiaires s’assurent des rentrées d’argent régulières et plus importantes grâce à ces services.

Ces bénéficiaires peuvent ainsi épargner davantage ou améliorer leur habitat. Ils peuvent également contracter une assurance-santé et financer les études de leurs enfants. Ces gens peuvent gérer leur vie quotidienne de manière autonome.

Tout savoir sur la banque

Une banque est une institution ayant reçu un agrément venant d’une autorité administrative indépendante. Cette dernière est l’Autorité de Contrôle Prudentiel et de Résolution (ACPR). Cette autorisation permet à la banque d’exercer différentes opérations financières. Celles-ci concernent les services de paiement et le dépôt de fonds du public. Elles portent aussi sur l’octroi des crédits, la vente des biens immobiliers ou les opérations de change.

Une banque assiste aussi son client et lui donne des conseils. Ces derniers touchent particulièrement la gestion de patrimoine.

La banque doit effectuer toutes ses activités en respectant les textes législatifs régissant cet établissement financier. Les banques tirent profit des agios à bas coût et des opérations de caisse. Quel que soit le profil du consommateur, ces tarifs bancaires sont souvent applicables. Mis à part cela, une banque pourra rentabiliser sa structure en distribuant des crédits. Cela se fait par l’encaissement d’intérêt.

Le fonctionnement d’un établissement bancaire

Il faut savoir qu’il existe une banque physique et une banque virtuelle. Ces deux formes se distinguent par leur taux d’intérêt et leurs frais de dossiers. Elles se particularisent aussi par la rapidité de leur service. Pour déposer une épargne à la banque, on doit d’abord ouvrir un compte. Cette procédure s’applique généralement à un particulier, à une société ou à un professionnel. Le client doit aussi fournir des dossiers et des pièces justificatives avant de signer la convention.

Il peut ensuite verser ou retirer de l’argent. Il peut également consulter son solde, commander son RIB ainsi que son chéquier. De plus, il peut utiliser son chèque pour faire un achat.

Pour les banques virtuelles, on peut gérer le moyen de paiement par Internet ou par e-mail. De cette manière, l’opération financière peut s’effectuer chez soi sans se déplacer. Par ailleurs, on peut trouver des banques virtuelles telles que Zebank ou ING direct.

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *