Les points à retenir pour assurer une voiture sans permis

vsp

L’engouement des jeunes et des personnes privées de permis de conduire pour les voitures sans permis est manifestement remarquable. Vu la hausse de ce taux d’intérêt, les compagnies d’assurance vont ainsi conclure de bonnes affaires en leur proposant une couverture appropriée aux voiturettes. Parce que ce type de véhicule adopte des caractéristiques spécifiques, les solutions d’assurance auto proposées à leur conducteur sont ainsi très variées. Il y a, par exemple, une assurance au tiers, intermédiaire, dommages par collision ou encore tous risques. À noter que ces prestations contiennent toutes une garantie responsabilité civile. Décryptage.

Est-il nécessaire de souscrire une assurance auto pour voiture sans permis ?

L’utilisation d’une voiture sans permis ne nécessite pas en général un permis de conduire. Toutefois, le conducteur de ce type d’automobile est contraint d’assurer son véhicule afin de pouvoir circuler en toute régularité, comme les autres modèles de voiture terrestre à moteur. Cela dit, un vehicule sans permis à vendre en Belgique doit obligatoirement être couvert par une responsabilité civile, connue également sous l’appellation d’assurance au tiers. Il s’agit d’une garantie de base fixée par la loi, mais l’assuré a tout à fait le droit de souscrire des garanties supplémentaires.

Il est à noter que tout conducteur né après le 1er janvier 1988 est obligé d’être en possession d’un Brevet de Sécurité Routière (BSR) pour pouvoir conduire. Et par conséquent, il doit aussi souscrire en priorité une assurance auto pour son véhicule sans permis. Par ailleurs, les législations précisant l’obligation de s’assurer pour circuler avec une voiturette sont fixées par l’article L.324-1 du Code la Route. Cet article reprend les articles L.211-1 et L.211-2 du Code des Assurances.

Les différences entre l’assurance classique et l’assurance d’une VSP

L’article L.211-1 du Code des Assurances stipule clairement que toute personne conduisant un véhicule doit être couverte par une assurance garantissant la responsabilité civile. Néanmoins, on peut noter qu’il existe quelques différences entre l’assurance d’une voiture sans permis et l’assurance d’un véhicule classique. Si vous utilisez, par exemple, un comparateur d’assurance auto pour dénicher la meilleure offre, vous découvrirez sûrement certaines spécificités parmi les prestations disponibles.

Au premier coup d’œil, l’assurance auto d’une VSP est largement moins chère que l’assurance d’une voiture standard. Et pour cause, la puissance de motorisation d’une voiturette est manifestement réduite et leur nombre de kilomètres parcourus est vraiment très faible. Autrement dit, les voitures sans permis sont particulièrement destinées à des déplacements limités. Par ailleurs, ce type de véhicule n’est pas du tout concerné par le principe du bonus/malus appliqué par les compagnies d’assurance auto.

La protection offerte par l’assurance voiture sans permis

Pour faire simple, une voiture sans permis ou une voiturette doit être au minimum prise en charge par une responsabilité civile. Celle-ci couvre en général les dommages occasionnés par votre VSP à autrui, qu’il s’agisse d’un autre véhicule ou bien d’une personne (cycliste, passager ou encore piéton).

À ce propos, il est essentiel de noter que le conducteur du véhicule sans permis responsable de l’incident ne serait pas couvert des dégâts subis à sa propre voiture par une simple responsabilité civile. Sur ce, il doit ajouter d’autres garanties supplémentaires pour bénéficier d’une couverture optimale.

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *