L’expertise avant souscription d’une assurance auto, quelle utilité ?

assurance auto

Lors d’un accident de voiture, le conducteur doit mobiliser son assurance afin de toucher une indemnisation. La description des dégâts revient à un spécialiste. Une expertise effectuée avant le sinistre aide énormément. Cette précaution est à faire avant la souscription à un contrat de couverture. Retrouvez ci-après davantage de détails concernant cette prudence.

Faire expertiser une voiture d’occasion pour en connaître l’état

L’expertise d’un véhicule ne se limite pas aux accidents de la circulation. Cette intervention d’un spécialiste en automobile peut avoir lieu lors de l’achat. Cette précaution est fortement recommandée pour ceux qui souhaitent acquérir une voiture d’occasion auprès d’un particulier. Le technicien vérifie de nombreux points pour pouvoir reprendre le bien en toute connaissance de cause. Cela dit, l’appréciation peut aussi se faire avant d’adhérer à une assurance auto. Cela permet d’avoir la certitude d’être couvert en cas d’accident.

Cette démarche reste facultative, mais elle devient primordiale si le véhicule en question laisse de toute sur son état. Le souscripteur dispose de différents choix en ce qui concerne les modalités de l’évaluation. Pour davantage de compréhension de ses droits en tant que client, il peut consulter des sites spécialisés tels que https://experts-auto.be. Ces spécialistes peuvent apporter des explications sur les procédures actuellement applicables en matière d’estimation de l’état d’un véhicule. Ses recommandations concernent également les deux roues.

L’intervention d’un expert permet d’éviter les litiges avec l’assurance

Recourir à une expertise avant la souscription à une assurance auto donne la certitude de touche une indemnité en cas de sinistre. La compagnie met moins de temps à débloquer les fonds puisqu’elle connaît déjà l’état du véhicule avant l’accident. En effet, toutes les anomalies avant l’événement devraient être inscrites dans le précédent rapport d’expertise.

Ce document servira pour la comparaison. L’assureur couvre exclusivement les conséquences effectives de la collision. Les éventuels problèmes observés avant l’aléa sont écartés dans la procédure d’indemnisation. L’embarras arrive si l’ancien propriétaire a lui-même été accidenté dans ce véhicule, mais n’a pas pris la peine de l’expertiser. Quoi qu’il en soit, l’évaluation avant la signature d’un contrat de couverture permet aux parties de bien s’entendre sur les détails des dégâts dédommagés en cas de sinistre. C’est une précaution facultative, mais utile.

D’autres raisons de recourir à une expertise avant souscription

Une bonne expertise automobile permet de prévoir les éventuelles réparations à faire. C’est même une précaution fortement recommandée lors de l’acquisition d’un vieux modèle. Les amateurs de voiture de collection devront recourir à cette pratique avant de s’engager dans un achat. En effet, le spécialiste effectue des vérifications minutieuses.

Dans l’idéal, le contrôle se réalise éventuellement en présence d’un garagiste. Ce dernier peut ainsi proposer un devis pour la réparation. D’ailleurs, c’est la même démarche lors d’un accident. Le mécanicien détermine le coût d’un éventuel retapage de la carrosserie ou de remplacement de pièces. Enfin, le type de couverture à souscrire compte dans l’équation. Pour être sûr de toucher une indemnité, le conducteur doit absolument contracter une assurance tout risque. C’est la seule police qui le protège alors qu’il endosse l’entière responsabilité de l’accident.

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *